Logement : comment faire le bon choix entre acheter et louer ?

achat ou location luxembourg

Acheter ou louer sa résidence principale est un dilemme de tout temps. Si un locataire n’apprécie jamais de « jeter de l’argent par les fenêtres », ce simple constat ne devrait pas le pousser à l’achat d’un logement. Chaque option comporte ses avantages et ses inconvénients, qu’il faut connaître et analyser en fonction de sa situation personnelle et financière, à plus ou moins long terme et du contexte économique autour de son futur lieu d’habitation.

La situation personnelle oriente ce choix

La location est une option pertinente pour les personnes dites nomades, dans la mesure où l’engagement y est minime. En effet, la durée d’un bail est relativement courte, facile à résilier avant son terme, tout en ne bloquant pas votre capital. Cette mobilité peut être le fruit d’un choix personnel (envie de voyages et de loisirs, de changer d’appartement, de ne pas avoir d’attache immobilière…) ou professionnel (déménagements fréquents, une carrière en devenir sans stabilité géographique…). Par ailleurs, la rapidité du processus de location fait écho à cette liberté de mouvement, car les démarches administratives sont très simples. L’achat de la résidence principale, quant à lui, est souvent motivé par une recherche de sécurité financière, notamment à la venue du premier enfant : les investisseurs recherchent alors un placement, à la fois sûr et solide, pour protéger l’avenir de la famille.

« Si vous envisagez un déménagement sous 7 ans, préférez la location à l’achat, pour ne pas perdre de l’argent et conserver votre pleine mobilité »

Les enjeux financiers d’une location ou d’un achat

Une location se limite au paiement du loyer et des charges mensuelles (l’eau, le gaz et l’électricité), le reste étant à la charge du propriétaire (taxes, charges de copropriété, travaux, mise aux normes…). Dès lors, cette option génère moins de risques qu’un achat et permet parfois de constituer un petit capital, pour envisager et porter de futurs projets. Un achat est, en revanche, considéré comme un investissement à long terme : avec une durée et un remboursement bien ajustés, le coût des échéances mensuelles peut s’apparenter au paiement d’un loyer. La seule différence étant qu’à la fin du crédit, le souscripteur devient propriétaire du bien. À noter que certaines aides et primes peuvent aider à soutenir financièrement ce projet d’acquisition.        
D’un côté, le locataire peut avoir ce sentiment de « jeter l’argent par les fenêtres », même si paradoxalement, cela peut aussi lui permettre d’en mettre de côté pour servir d’autres projets ; de l’autre côté, un acheteur est engagé plus fortement financièrement, avec cette part d’incertitude liée à l’évolution du marché de l’immobilier qu’il lui faut accepter.

Le lieu d’habitation et le contexte économique 

À la question « faut-il louer ou acheter son logement ? », il est impératif de considérer la ville dans laquelle on souhaite habiter : sa rentabilité peut orienter votre choix. En effet, les prix de l’immobilier dans certains secteurs peuvent être si élevés que la rentabilité d’un achat ne peut se faire qu’après quelques années, bien qu’au Luxembourg les prix tendent à augmenter partout et chaque année. À l’inverse, d’autres villes raccourcissent ce seuil de rentabilité et peuvent faire d’un achat, une option plus intéressante.

Si ce dilemme est coutumier, c’est aussi parce qu’il n’existe aucune règle générale pour trancher la question : au-delà du secteur géographique et du contexte économique favorable, les critères, personnels comme financiers pèsent fortement sur la décision d’opter pour une location ou en achat du logement.


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.