Vous lisez actuellement
Que faire contre l’humidité en tant que locataire ?

Que faire contre l’humidité en tant que locataire ?

Que faire contre l’humidité en tant que locataire

Traces de moisissure, odeurs nauséabondes, peinture et revêtements qui s’effritent : que faire contre l’humidité dans votre appartement, à partir du moment où vous n’êtes qu’un simple locataire ? Plusieurs actions sont possibles à votre échelle pour améliorer votre qualité de vie et assainir efficacement votre environnement. Nos astuces pour limiter les dégâts liés à une humidité trop importante dans cet article.

Lutter contre l’humidité en tant que locataire en alertant son propriétaire

Si vous observez dans votre appartement ou maison des dégradations liées à l’humidité, commencez toujours par prévenir votre propriétaire. En effet, celui-ci doit savoir que les dégâts sont bien là : si vous ne les signalez pas, vous risquez d’être tenu pour responsable plus tard, et votre inaction pourra être considérée comme de la négligence… N’oubliez pas qu’à votre départ, ce genre de négligence peut entraîner des retenues sur le montant de votre garantie locative versée à l’emménagement.

Votre propriétaire pourra, selon la situation, faire venir des entrepreneurs directement chez vous pour identifier la ou les source(s) du problème, et intervenir le cas échéant.

En effet, face à une humidité importante et difficile à combattre à l’intérieur d’un logement, plusieurs travaux de plus ou moins grande envergure (à la charge du propriétaire) sont possibles : remplacer la VMC, isoler les pièces les plus froides et/ou la toiture, remplacer le simple vitrage des ouvertures par du double ou encore appliquer un traitement hydrofuge sur la façade.

Mon appartement est humide : la conduite à tenir en tant que locataire

Les travaux cités plus haut ne peuvent pas être réalisés dans votre appartement sans l’accord de votre propriétaire, chargé également de les assumer financièrement. Mais à votre échelle, quelques actions simples à mettre en œuvre vous aideront à chasser l’humidité : de quoi vous sentir mieux chez vous !

L’aération des pièces

Veillez à aérer votre logement au moins 5 à 10 minutes par jour, quelle que soit la météo à l’extérieur (y compris quand il pleut et qu’il fait froid). En hiver, n’oubliez pas qu’un air humide sera toujours plus difficile à chauffer qu’un air sec. Autrement dit, en ouvrant la fenêtre une dizaine de minutes pour retirer un maximum d’humidité, vous pouvez faire des économies de chauffage, car la température va monter plus vite dans la pièce.

Vous cherchez un nouvel appartement à louer ? Découvrez toutes nos annonces en ligne :

Assurez-vous d’aérer davantage les pièces les plus exposées à l’humidité, à savoir la cuisine et la salle de bain (si vous avez la chance de pouvoir ouvrir la fenêtre, puisque toutes les salles d’eau ne sont pas dotées d’ouvertures vers l’extérieur).

Les absorbeurs d’humidité

Dans le commerce, vous pouvez trouver des absorbeurs d’humidité électriques ou chimiques. Ils vous permettent de réduire l’humidité de manière plus ou moins importante, en fonction de la solution choisie et de la superficie de la pièce.

Voir aussi
Préparer son appartement pour l’hiver

Louez un nouvel appartement au Luxembourg dans les meilleurs délais :

Si vous préférez éviter les produits chimiques, vous pouvez construire votre absorbeur d’humidité 100 % naturel de différentes manières. Par exemple, placez quelques morceaux de gomme arabique dans une coupelle, et veillez à remplacer le tout au moins une à deux fois par mois pour une efficacité maximale. Si vous le préférez, vous pouvez utiliser d’autres produits avec une efficacité similaire : le gros sel et même la litière pour chat sont capables de capter et retenir l’humidité.

L’entretien des bouches d’aération

Les bouches d’aération sont essentielles dans une maison ou un appartement particulièrement humide. Veillez à les dépoussiérer régulièrement, pour assurer leur fonctionnement optimal. Vous pouvez les nettoyer à l’aide d’un simple chiffon humide ou d’un aspirateur.

L’installation de plantes

Autre alternative 100 % naturelle si vous cherchez que faire contre l’humidité chez vous : installer des plantes qui se nourrissent de l’eau présente dans notre air. Certaines espèces se révèlent particulièrement efficaces dans cette optique : c’est le cas de la fougère de Boston, par exemple.

Retour en haut