Charpente et couverture : les bonnes questions à se poser avant de construire

charpente et couverture luxembourg

La toiture peut être responsable d’importantes déperditions thermiques lorsqu’elle est mal conçue, sans compter que des problèmes d’étanchéité peuvent aussi nuire à votre sérénité en cas de mauvais choix ou de conception trop hasardeuse. Puisqu’il existe plusieurs types de toitures et de charpentes, prenez connaissance des alternatives disponibles pour choisir les meilleures, tout en optant pour un bon matériau de couverture et en prenant connaissance de tous les conseils d’entretien utiles pour la suite !

Les critères à prendre en compte pour choisir sa charpente

Même si elle se situe au sommet de votre maison, la charpente constitue bien un élément porteur : elle maintient le gros œuvre en place et assure sa fermeture globale. N’oubliez pas que cette partie restera continuellement exposée aux intempéries (la neige l’hiver, par exemple) – il ne faut donc pas bâcler sa réalisation.

« Cette partie restera continuellement exposée aux intempéries, il ne faut donc pas bâcler sa réalisation. »

Retrouvez nos annonces sur :


Si vous misez sur le bois, anticipez bien les éventuels risques d’infestation de parasites, champignons et moisissures. Le bois massif, durable et très résistant au feu, séduit de nombreux particuliers – mais nécessite une installation particulièrement soignée pour éviter toute destruction involontaire.

La résistance au feu fait partie des critères à anticiper pour une charpente, car si elle cède rapidement, le reste de la structure se trouve fragilisé – et même en péril. Le béton, la tuile et l’ardoise montrent de bonnes capacités de résistance, contrairement au métal ou au bois industriel lamellé-collé, qui se révèlent moins durables en cas d’incendie.

Le principal enjeu, au niveau de la toiture, réside dans la gestion de l’humidité : les parasites et moisissures proviennent bien souvent de l’accumulation de vapeur d’eau à l’intérieur (respiration, salle de bain, sèche-linge, etc.), alors même que celle-ci devrait être évacuée vers l’extérieur de la maison. Pour éviter ce phénomène, on recommande de placer un film parvapeur à l’intérieur. De cette manière, l’humidité présente dans la maison ne pénètre pas dans la couche d’isolant et on augmente la durabilité de la construction.

Charpente traditionnelle ou à fermettes : comment choisir ?

La charpente à fermettes, solide et moins onéreuse que sa concurrente sur le marché, est conçue avec des planches de bois que l’on assemble entre elles en usine, avant la mise en place sur chantier. Cet aménagement permet d’avoir déjà une bonne isolation d’emblée, ce qui n’empêche pas d’ajouter des couches d’isolant supplémentaires pour un meilleur confort thermique. Si cette conception « en kit » plaît pour son côté pratique et sa facilité de mise en œuvre, elle ne permet pas d’envisager un projet de combles aménagés ensuite.

Si vous voulez un jour agencer des pièces de vie au dernier étage de la maison, il faudra choisir une charpente traditionnelle, en bois massif, réalisée sur-mesure pour votre projet. Plus complexe, cette construction se révèle aussi plus chère, mais elle offre plus de potentiel en termes de surface habitable par la suite.

« Si vous voulez un jour agencer des pièces de vie au dernier étage de la maison, il faudra choisir une charpente traditionnelle, en bois massif. »


Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.