Se loger : tour d’horizon des différents modes de location 

location

Vous cherchez un logement à louer et vous hésitez encore entre les types de location qui se présentent à vous ? Sur les annonces immobilières, on déniche aussi bien des logements vides que meublés, des colocations ou même des locations étudiantes. Retrouvez les principaux atouts et limites de chaque choix… Sachant que votre décision dépendra avant tout de vos besoins.

 

La location étudiante : économique, mais pas toujours immédiate

Si vous avez un statut étudiant à temps plein, vous pouvez prétendre à un logement étudiant : pour cela, il faudra enregistrer votre demande auprès de l’Unité logements étudiants de l’Université du Luxembourg. Avec des loyers oscillant entre 350 et 590 € par mois, les occupants bénéficient d’un appartement entièrement adapté à leurs besoins, déjà meublés et équipés. Mieux encore, les résidences se situent à quelques pas des campus universitaires.

Victimes de leur succès, ces ensembles affichent de longues listes d’attente : les logements disponibles restent rares, il faut faire preuve de patience et croiser les doigts pour accéder à ces appartements.

La location meublée : souvent plus chère, mais idéale pour quelques mois ou années !

À surface égale et affichant des caractéristiques similaires, un appartement meublé sera loué plus cher qu’un appartement vide. Mais si vous étudiez, vous manquez sans doute de ressources financières pour acheter du mobilier et de temps pour trouver votre logement : vous avez besoin de vous installer rapidement pour débuter l’année dans de bonnes conditions. Quand le temps presse et que l’on emménage pour du court ou moyen terme, le meublé apparaît comme la meilleure solution : vous n’avez qu’à poser vos valises.

« À surface égale et affichant des caractéristiques similaires, un appartement meublé sera loué plus cher qu’un appartement vide. »

Retrouvez nos annonces sur :


En revanche, quand vous optez pour ce mode de vie, vous ne pouvez pas réellement personnaliser vos pièces, parce qu’elles sont déjà équipées. Il faut savoir s’adapter à l’existant, et ne pas être gêné par l’idée d’utiliser des meubles qui ne vous appartiennent pas.

La location « nue »  nécessite de l’organisation, mais se montre accessible

Sur le marché de l’immobilier locatif, on trouve une large offre d’appartements « nus », proposés sans aucun meuble. Ils sont généralement plus nombreux que les logements entièrement équipés, et soumis à des tarifs globalement inférieurs. Une fois le bail signé, vous jouissez d’une liberté totale sur l’aménagement, les choix décoratifs, l’achat des meubles.

Si vous avez besoin d’un pied-à-terre très rapidement, un logement sans meubles pourra retarder votre installation. En effet, vous n’aurez d’autre choix que de financer votre propre équipement, des dépenses qui viendront s’ajouter à celles de l’emménagement (frais d’agence, dépôt de garantie). La location « nue » vise surtout les projets sur le long terme, mais n’intéressera pas les étudiants ou travailleurs en intérim, qui peuvent changer de ville à tout moment.

« Si vous avez besoin d’un pied-à-terre très rapidement, un logement sans meubles pourra retarder votre installation. »

La colocation : une alternative économique qui implique des concessions

Si vous avez besoin d’un logement prêt à occuper et pas trop cher en termes de loyer, la colocation peut répondre à vos attentes. Naturellement, vivre à plusieurs nécessite une véritable organisation — mais beaucoup de personnes s’épanouissent totalement dans ce système.

Notre conseil : avant d’entrer dans une colocation, vérifiez bien quel type de bail est signé et quelles sont les implications. Les baux uniques avec une clause de solidarité obligent tous les locataires à payer l’intégralité du loyer (si l’un d’entre eux cumule les impayés, les autres doivent payer plus pour verser la totalité du montant au bailleur). À l’inverse, le contrat indépendant vous protège, car vous êtes seulement redevable de votre part de loyer.

Chaque type de location sous-entend de composer avec des avantages et inconvénients : choisissez le vôtre selon votre propre projet (et n’hésitez pas à demander des conseils en agence).

Retrouvez l’ensemble des agences labellisées par la Chambre Immobilière sur www.cigdl.lu.
Chaque membre a signé un code de déontologie, et s’engage à fournir des services de qualité à ses clients. Une commission de discipline veille à la bonne application de notre charte de qualité. En cas de manquement, nous saurons agir.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.