Vous lisez actuellement
Comment optimiser sa fiscalité au Luxembourg ?

Comment optimiser sa fiscalité au Luxembourg ?

optimiser fiscalité luxembourg

Connaissez-vous toutes les techniques qui existent pour optimiser sa fiscalité au Luxembourg ? Tous les contribuables luxembourgeois sont taxés sur l’ensemble de leurs revenus. En général, ces impôts sont directement prélevés à la source par l’employeur. Ainsi, tous ceux qui exercent une activité professionnelle sur le territoire du Grand-Duché doivent pouvoir présenter une fiche de retenue d’impôt à leur employeur, pour que celui-ci applique le taux de prélèvement correspondant.

Comment réduire le montant de vos impôts sur le revenu ?

Focus sur tous les leviers que vous pouvez exploiter afin de mieux gérer votre fiscalité.

Est-il obligatoire d’effectuer une déclaration de revenus ?

Les impôts des Luxembourgeois sont retenus à la source, sur les salaires ou les pensions, selon les cas. Ainsi, il n’y a pas d’obligation d’effectuer une déclaration tous les ans. Celle-ci peut toutefois être nécessaire afin de demander une régularisation à la fin de l’année, et/ou de faire appliquer toutes les déductions auxquelles vous avez droit.

Cependant, la déclaration d’impôts reste obligatoire dans certains cas spécifiques : 

  • Pour tous les revenus imposables supérieurs à 100 000 € ;
  • Pour les couples mariés non-résidents avec retenue à taux fixe et les revenus non imposés à la source au Luxembourg.

D’après les statistiques, près d’un contribuable sur deux ne fait pas de déclaration d’impôts, alors même qu’il pourrait gagner de l’argent en réalisant cette démarche.

Les leviers pour optimiser ma fiscalité au Luxembourg

Qu’il s’agisse de votre assurance automobile, de votre épargne logement ou encore des prestations de services dont vous bénéficiez à domicile, toutes ces dépenses peuvent vous permettre de faire des économies sur les impôts.

En déduisant ces sommes de vos ressources sur la déclaration annuelle, vous pouvez obtenir des économies d’impôts plus ou moins importantes selon les cas. Par exemple, un célibataire qui gagne 3 000 € bruts mensuels peut économiser 26 %, tandis qu’un couple à 7 000 € bruts mensuels peut gagner environ 30 % sur sa facture fiscale.

La déduction des dépenses spéciales

Plusieurs dépenses entrent dans la catégorie des « dépenses spéciales » : 

  • Les intérêts débiteurs et assurances
  • L’assurance de prêt immobilier (Assurance Solde Restant Dû, ASRD)
  • L’épargne prévoyance vieillesse et l’épargne logement
  • Les prêts immobiliers

Si vous avez obtenu un prêt personnel, vous pouvez déduire les intérêts de vos ressources et faire des économies sur les impôts. Il en va de même pour les intérêts de votre carte de crédit ainsi que vos intérêts de découvert. 

Lorsque vous faites construire votre maison, vous pouvez déduire tous les intérêts de votre prêt pendant la phase de travaux, sans plafond. Ensuite, vous avez droit à 

  • 2 000 € par ménage pendant les 5 premières années
  • 1 500 € par an jusqu’à la 10e année 
  • 1 000 € par an jusqu’à la 15e année.

Côté assurances, les complémentaires santé, assurances vie et la partie responsabilité civile de votre assurance peuvent également constituer des opportunités de déduction fiscale.

Voir aussi
Que faire contre l’humidité en tant que locataire

Votre Assurance Solde Restant Dû (ASRD) vous permettra également de faire des économies. Celles-ci ne se matérialisent pas de la même manière si vous payez en une ou plusieurs fois. Le paiement en une seule fois peut être plus intéressant fiscalement : pensez-y si vous avez le capital nécessaire dans cette optique !

L’épargne prévoyance vieillesse vous permet aussi des économies fiscales, dans la limite de 3 200 € par adulte, quel que soit le type d’investissement (fonds d’investissement ou capital garanti). L’épargne logement, si elle est réalisée sur une durée minimale de 10 ans, permet de déduire jusqu’à 672 € par personne.

Les abattements fiscaux

Vous faites appel à une femme de ménage ou à une baby-sitter ? Vous confiez votre enfant à une crèche ou une maison relais ? Ces services entrent dans la case des frais de domesticité. Vous pouvez déduire chaque année jusqu’à 5 400 € au titre de ces dépenses. 

La déclaration d’impôts, au Luxembourg, peut se faire de deux manières différentes :

  • En remplissant le formulaire papier – ce qui implique de réaliser tous les calculs manuellement ;
  • En ligne – chaque année, vous pouvez recopier votre déclaration précédente et profiter de l’automatisation des calculs, c’est simple et généralement plus rapide.

Si vous avez plusieurs prêts et des solutions d’épargne, pensez à cette déclaration d’impôts qui peut vous permettre de gagner en pouvoir d’achat !

Retour en haut