Des prix de l’immobilier qui n’en finissent pas de s’envoler

+11,4 % sur un an : les derniers chiffres de la Statec confirment une hausse des prix du logement au Grand-Duché.

La dernière publication de la Statec (Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché de Luxembourg), qui se base sur les données de la Publicité foncière (c’est-à-dire les chiffres enregistrés par l’administration fiscale lors des transactions) est formelle : au second trimestre 2019, les prix ont globalement augmenté de 11,4 % sur un an !

Une hausse « relativement homogène sur les différents segments, appartements existants, appartements en construction (VEFA) et maisons anciennes » précise l’organisme qui constate encore que la tendance « s’est accélérée au cours des dernières trimestres ».

A ce jour, le prix moyen par m² des appartements existants se situe à 5 742 €, et celui des appartements en construction à 6 646 €. Et pour une maison unifamiliale, il faut désormais compter un prix moyen de 742 335 € !

Cette tendance haussière s’inscrit cependant dans un contexte européen où le Luxembourg affiche certes la deuxième hausse la plus élevée derrière la Hongrie, mais se situe aussi dans la tendance générale.

Plus c’est grand, plus le prix au m² diminue

Les raisons de ce phénomène sont connues : îlot de prospérité dans une Europe où les indicateurs ne sont pas tous au vert dans chaque pays loin s’en faut, l’offre ne peut satisfaire la demande au Grand-Duché, d’autant que celle-ci demeure dopée par des taux d’intérêt toujours bas et donc attractifs.

Les statistiques appellent toutefois à nuancer quelque peu le tableau.

D’abord, à surface égale, un appartement neuf en construction ne se vend qu’à un prix de seulement 15% à 20% au-dessus d’un appartement ancien. Ensuite, le prix par m² diminue avec la surface du logement : pour les seuls appartements existants, on se situe à 6 871 € pour un logement inférieur à 50 m² tandis que l’on n’est plus qu’à 5 465 € pour une surface comprise entre 90 et 109 m².

De fortes disparités géographiques

Enfin, la localisation demeure primordiale. Plus on s’éloigne de la capitale, plus les prix baissent…

Jugez plutôt : pour les appartements existants, le prix moyen au m² est de 7 893 € pour le canton de Luxembourg quand il descend à 5 241 € sur Capellen-Mersch, 4 991 € dans l’Est, 4 987 € sur le canton d’Esch-sur-Alzette et 4 277 dans le Nord du pays.

Idem pour le prix moyen des maisons : 1 157 621 € sur la capitale et sa couronne, 791 127 € sur Capellen-Mersch, 710 847 € dans l’Est, 606 732 € sur le secteur d’Esch-sur-Alzette et 541 756 € dans le Nord.

Et pourtant, il y a toujours plus de transactions

L’étude de la Statec comprend également un intéressant focus sur l’évolution du nombre de transactions sur 10 ans. Ainsi, de 5 093 ventes d’appartements enregistrées en 2007, on est passé à 7 543 transactions en 2018 (dont en moyenne 38 % d’appartements vendus en état d’achèvement).

Le marché de l’immobilier est dès lors extrêmement dynamique. Et dans cette optique, la Statec observe que le climat fiscal favorable instauré par la loi de 2016 sur les plus-values a porté ses fruits. L’offre à la vente de terrains à bâtir et d’habitations a bien été dynamisée sur 2017 et 2018.

Cependant, et c’est là où le bât blesse,” la vraie offre neuve nécessite des nouveaux programmes de construction en nombre suffisant. Face à sa jungle de réglementation sur les procédures d’autorisation, une mentalité NIMBY, le secteur immobilier peine à relever le défi de la demande de logement. Il n’est pas rare qu’un programme de logements neufs met 10 à 15 ans pour sortir de terre”, précise le Président de la Chambre Immobilière, Jean-Paul Scheuren.

Du côté de l’offre, la croissance de la population reste soutenue avec des besoins en logement de plus en plus poussée, encore augmentés par des phénomènes de société.

Aussi, la politique des taux bas, voir extrêmement bas, de la Banque Centrale Européenne a vocation à soutenir la demande de logement faute de placements alternatifs.

Les loyers aussi en forte hausse : résultat de la hausse de la TVA de 3% à 17% ?

Un dernier mot sur les loyers : la Statec révèle un écart spectaculaire entre « les loyers annoncés des annonces immobilières et les loyers des contrats de bail en cours ». Les loyers annoncés (que le locataire entrant va payer, donc) sont  61% plus élevés que les loyers en cours (1 611 € contre 998 €). Pour les maisons, cette différence passe à 92% (2 805 € contre 1 462 €).

“De nouveau, il y a lieu de se poser la question si cette hausse n’est pas due à des erreurs politiques. La hausse de la TVA de 3% (taux super-réduit) à 17% au 1er janvier 2015 pour les logements destinés à la location engendre ces effets avec un certain décalage. Les milieux professionnels avaient pourtant mis en garde le gouvernement sans se faire entendre”, explique Jean-Paul Scheuren.

Et de s’interroger encore : “L’analyse comparative entre nouveaux baux et baux en cours se révèle cependant intéressante. Les bailleurs privés ne seraient-ils pas aussi gourmands que les milieux politiques nous suggèrent de l’être ? Et est-ce que les mécanismes de plafonnement des loyers ne seraient pas plus efficaces que certains courants politiques souhaitent nous faire croire ?”

A quand un vrai Tableau de Bord de l’Immobilier ?

“Même si les chiffres sur les prix de l’immobilier semblent enflammer les discussions de bar de café, il serait préférable de publier un vrai tableau de bord de l’immobilier permettant de créer les vraies bases pour un débat réel et objectif sur le marché de l’immobilier”, conclut le Président de la Chambre Immobilière.

Avant de visiter la SNL, visitez VIVI.LU !

semaine nationale du logement 2019

La Semaine Nationale du Logement, c’est du 12 au 20 octobre chez « Luxexpo The Box ». Vous cherchez un logement ? Vous songez à acheter ou louer ? Préparez votre visite en surfant sur VIVI.lu, le site des professionnels de la Chambre immobilière.

Un projet immobilier, cela ne s’aborde pas à la légère. Autant avoir tous les outils en main. Les bons outils, mais aussi les bons interlocuteurs pour vous accompagner. Ceux qui ne veulent pas seulement faire du chiffre, mais qui prennent le temps de vous écouter et de vous aider à toutes les étapes de cette aventure qui va changer votre vie au quotidien.

Des experts reconnus à votre service

Parce qu’ils adhèrent à une charte de valeurs, qu’ils respectent une éthique, les professionnels membres de la Chambre immobilière sont de ceux-là. Et c’est pourquoi, ils seront évidemment présents au rendez-vous, sur le stand de la Chambre Immobilière (en agence – ils disposent d’un label «  Charte de qualité » qui atteste de leur appartenance à notre organisme – ou bien sûr celui de la fédération).

Vous pouvez leur faire confiance pour vous accueillir, à tour de rôle, et initier un dialogue constructif quel que soit votre projet : louer ou acheter. Et pourquoi pas, commencer à parler budget et assurances avec nos partenaires de Spuerkeess, la Banque et Caisse d’épargne de l’État, et Lalux. La conjoncture et le maintien de taux bas vous ouvrent sans doute des perspectives que vous ne soupçonnez pas!


Retrouver nos annonces sur :


Le site idéal pour trouver votre bien

Reste que pour parler sérieusement, même en toute convivialité, le mieux est de venir à la SNL avec les idées claires. Un bon moyen pour cela : visitez le site VIVI.lu, le portail d’annonces, d’infos et conseils de la Chambre immobilière. Non seulement son moteur de recherche a été conçu pour vous faciliter la recherche (critères de prix et de situation géographique, maison ou appartement,  neuf ou ancien, mais aussi options importantes comme présence ou non de cuisine séparée, double-vitrage, ascenseur, balcon ou jardin – liste non exhaustive -), mais VIVI.lu présente en exclusivité des annonces postées par les professionnels de la Chambre pendant deux semaines !

Ce n’est pas un détail quand on sait que le marché immobilier du Grand-Duché demeure marqué par une offre inférieure à la demande. Avec VIVI.lu, vous multipliez vos chances d’être dans la short-list des privilégiés à être informés de la mise en vente et location de biens d’exception…

C’est donc l’équation gagnante : avant de rencontrer les experts de la Chambre de l’immobilier à la SNL, visitez leur site. Avec VIVI.lu, boostez vos chances de partir du bon pied – et du bon clavier – pour la grande aventure de votre vie.

Accès
10, Circuit de la Foire Internationale
L-1347 Luxembourg – Kirchberg

T +352 43 99 1
F +352 43 99 315
E info@thebox.lu

Rénovation de cuisine : quoi de neuf en 2019 ?

cuisine rénovée luxembourg

Rénovation de cuisine : elle se transforme et s’adapte en permanence à l’évolution des styles de vie. La cuisine actuelle est bien plus qu’un espace technique dédié à la préparation des repas. Intégrée au séjour, elle est plus que jamais une vraie pièce à vivre.

La cuisine ouverte reste toujours d’actualité

La cuisine dite “américaine”, ouverte sur le séjour, a été perçue en son temps comme une révolution dans l’aménagement intérieur. Après plusieurs décennies d’existence, elle est toujours autant appréciée pour son aspect pratique et convivial. Elle a aussi évolué. Fini le temps où elle se résumait à une série d’éléments sagement assortis et à un simple bar faisant office de séparation avec le séjour. La cuisine actuelle est un sujet d’expérimentation constant et se décline en de multiples propositions. On n’hésite plus à mélanger éléments ouverts et fermés ou à composer avec des éléments de couleurs différentes. On crée des ambiances, on mixe, on mélange, on ose des couleurs et des matières inhabituelles. Les nouvelles cuisines n’aiment définitivement pas la monotonie et se composent au gré de votre fantaisie et de vos besoins ! 

Cuisine et séjour se mêlent de plus en plus étroitement

Cuisine et séjour forment de plus en plus une seule et même pièce. Pour que l’intégration de la cuisine au séjour se fasse sans heurt, une réflexion approfondie sur le choix du style, des couleurs et des effets de matières utilisés dans la cuisine est indispensable. L’ensemble doit s’harmoniser au séjour pour créer une unité. C’est ainsi que certains cuisinistes proposent de supprimer les éléments hauts et de les remplacer par quelques étagères sur lesquelles seront disposés des objets de décoration, comme on le ferait dans le séjour.  

« Les nouvelles cuisines vont vous plaire parce qu’elles vous ressemblent ! »

La cuisine à îlot confirme sa percée

La cuisine à îlot est devenue un must incontournable depuis plusieurs saisons. Mise en avant pour son aspect original, convivial et fonctionnel, on ne voit qu’elle dans les magazines de décoration. On est vite séduit par cet aménagement autorisant différents types d’activité. L’îlot permet de préparer les repas tout en étant en contact avec la famille, les amis, ou en gardant un œil sur les enfants. Modulable, extensible, l’îlot se transforme en table pour les apéritifs dînatoires ou les grandes tablées du dimanche. Entre table et espace de travail, ce nouvel élément sait s’adapter aux activités et aux circonstances avec beaucoup de souplesse et surfe sur l’envie de vivre sur un mode plus décontracté.

De nouvelles matières pour les plans de travail

Du côté des plans de travail de cuisine, on joue sur les effets de matière avec le composite de quartz, un matériau apprécié pour sa grande résistance et ses qualités antimicrobiennes, et que l’on peut polir. Le marbre tente une incursion dans l’univers des plans de travail, mais reste peu adapté à cette utilisation. Autre matériau étonnant, le granit, qui se décline dans de nombreux coloris : le beige, le sable, le blanc ou le gris, des tons neutres permettant de multiples compositions sans prendre de risque.

favicon Sur le même sujet :

Mobilier de jardin : toutes les nouveautés 2019

jardin 2019 luxembourg

Le mobilier de jardin se met au goût du jour pour composer le décor de votre nouvelle terrasse. Plus que jamais intégrée à l’habitation, sa décoration doit être aussi soignée que celle du salon. C’est une excellente raison pour s’équiper de quelques-unes des nouveautés outdoor imaginées pour rendre la terrasse ou le balcon plus joli et plus agréable à vivre.

Le mobilier de jardin évolue pour votre plus grand plaisir

Le mobilier en PVC, roi des terrasses depuis des décennies, a laissé place à du mobilier beaucoup plus joli et confortable. Si vous en êtes resté là, une petite virée dans l’univers du mobilier outdoor paraît plus qu’indispensable. Il ne se limite plus au simple salon de jardin, mais intègre de nouveaux éléments pour aménager la terrasse comme une extension du salon. Nouvelles matières, textures et couleurs, le mobilier de jardin n’a presque plus rien à envier à celui de la maison.  

Du mobilier beau et technique à la fois

Le mobilier extérieur impose des contraintes techniques. Exposé au soleil et aux intempéries, il doit afficher une résistance à toute épreuve, ce qui a longtemps fait passer l’aspect créatif au second plan. Pour les marques outdoor, l’enjeu est de proposer des produits conjuguant esthétisme, résistance des matières et stabilité des couleurs, un challenge à la fois technique et créatif que les fabricants relèvent non sans brio.  

« Le mobilier de jardin se réinvente pour faire de la terrasse une vraie pièce à vivre »

S’adapter aux conditions climatiques

L’un des principaux ennemis du mobilier extérieur est l’humidité. Les métaux y sont particulièrement sensibles et imposent un traitement particulier, l’aluminium et l’acier doivent être traités pour éviter l’oxydation. Autre matière délicate et très employée dans le mobilier de jardin, la toile, qui doit être traitée pour résister aux moisissures et au soleil, afin de conserver toute sa beauté d’origine. Le bois est un matériau écologique et très tendance, mais impose de nouvelles contraintes qui n’existaient pas avec le PVC. Il est préférable de se tourner vers des bois naturellement peu sensibles à l’eau, comme le teck, qui conservera son aspect d’origine pendant de nombreuses années avec un entretien minimum.

La terrasse, une extension de la maison

La grande tendance du moment est d’effacer la limite entre la maison et le jardin en inventant un mobilier capable de faire la transition entre les deux en douceur. En été, les soirées entre amis se déroulent le plus souvent sur la terrasse, qui doit être aussi jolie que le salon, d’où un intérêt croissant accordé à l’esthétique du mobilier de jardin. L’idéal est de pouvoir mixer et déplacer certains éléments d’un espace à l’autre. Pour répondre à cela, le mobilier outdoor s’enrichit de nouveaux éléments, fauteuils, coussins, bouts de canapés, qui peuvent passer sans problème de l’intérieur à l’extérieur. Priorité au confort, à la souplesse et au maintien pour les sièges, qui adoptent des formes enveloppantes. Les méridiennes garnies de coussins confortables remplacent les vieux transats pour vous offrir de délicieuses heures de farniente. Tout est imaginé pour que la terrasse soit aussi agréable à utiliser que le salon.   

Les accessoires soulignent la décoration de la terrasse

De nouvelles pièces apparaissent sur la terrasse. Dessertes, guéridons, poufs, tapis, coussins, luminaires et petits accessoires soulignent sa métamorphose. Le voyage est un loisir à la mode, l’univers du jardin s’inspire de contrées lointaines pour le choix des couleurs et des textures. Les ambiances exotiques ont la cote et se retrouvent dans les tissus imprimés, les vanneries ou les coussins. Sous les rayons du soleil, les couleurs naturelles évoquant la terre (brun, terracotta, roses et corail) offrent des ambiances chaudes. Le Sud s’invite partout, même dans les régions septentrionales, et dans votre petit coin de paradis, l’été s’annonce de toute beauté !

favicon Sur le même sujet :

Retrouvez l’ensemble des agences labellisées par la Chambre Immobilière sur www.cigdl.lu.
Chaque membre a signé un code de déontologie, et s’engage à fournir des services de qualité à ses clients. Une commission de discipline veille à la bonne application de notre charte de qualité. En cas de manquement, nous saurons agir.

Comment résilier son bail en tant que locataire ?

bail locataire résilier

Si la résiliation d’un bail côté locataire est beaucoup plus simple que pour un propriétaire, il faut tout de même se conformer à certaines obligations. Le processus est-il le même pour les baux à durée déterminée et indéterminée ? Quel préavis s’applique ? Retrouvez toutes les informations utiles pour mettre fin à votre contrat dans le respect des règles de l’art !

Continuez à lire …

Réparations et travaux : quelles sont les obligations du propriétaire ?

locataire travaux

Dans l’univers de la location immobilière, on observe beaucoup de litiges. Ceux-ci sont dus à une mauvaise connaissance des droits et devoirs de chaque partie. Pour éviter que votre locataire vous reproche certaines négligences, informez-vous sur vos obligations ! À titre d’exemple, si l’occupant doit assumer les menues réparations qui relèvent du quotidien, les travaux de plus grande envergure vous reviennent le plus souvent. Explications.

Continuez à lire …

Locataire : quels droits et devoirs pendant la durée du bail ?

travaux locataire

Dès lors que vous signez votre bail de location avec le propriétaire du logement, vous validez un contrat dans lequel on énumère des droits et obligations concernant les deux parties (bailleur et occupant). En tant que locataire, quels sont vos devoirs ? Informez-vous à ce sujet pour éviter tout litige, puis n’oubliez pas de prendre également connaissance de vos droits, pour les faire valoir si vous n’en jouissez pas pleinement.

Continuez à lire …

Impayés de loyers : comment les anticiper et comment y faire face ?

impayés locataire

Parmi les plus grandes craintes des propriétaires au moment de mettre en location leur appartement ou maison, on trouve naturellement celle d’être confronté à des retards de paiements, voire à des loyers impayés. Il existe différentes bonnes pratiques permettant, dans un premier temps, d’éviter ces situations litigieuses. De plus, lorsqu’il est trop tard pour prévenir les impayés et que l’on cumule déjà plusieurs mois de dettes, le propriétaire est en droit de saisir les instances compétentes pour obtenir réparation.

Continuez à lire …

Fin du bail : comment donner congé à son locataire ?

bail de location

Les règles liées à la résiliation de bail diffèrent selon le statut de la personne souhaitant mettre fin au contrat et la nature de l’accord. Dans un bail à durée indéterminée, le locataire a le droit de partir en respectant un préavis de 2 ou 3 mois, en fonction des dispositions contractuelles. Du côté du propriétaire, seul un motif grave rend possible un arrêt anticipé. Le cas échéant, il faudra se conformer à des exigences strictes concernant la forme de la requête et le préavis.

Continuez à lire …

Locataires : tout savoir sur le dépôt de garantie

dépôt de garantie

Également connu sous l’appellation « garantie locative » ou « caution », le dépôt de garantie fait partie des exigences de la majorité des propriétaires au moment de signer un bail avec le nouvel occupant. Pour le bailleur, ce premier versement d’argent constitue une sécurité, qu’il pourra solliciter si vous ne payez pas le loyer en temps et en heure, ou même mobiliser à votre départ, suite à des dégradations. Quel est le montant de ce dépôt de garantie ? Quels sont vos droits et devoirs en tant que locataire ? Comment réagir en cas de litige ? Conseils.

Continuez à lire …

Définir le montant du loyer ? Quelles obligations pour le propriétaire ?

Définir le montant de son loyer

 Avant de communiquer autour de votre bien immobilier pour trouver un locataire (rédaction des annonces, rendez-vous pour les visites, etc.), vous devez vous poser quelques questions essentielles pour louer dans les règles de l’art. Sans connaître réellement les subtilités du monde immobilier, comment déterminer le montant du loyer ? Pour éviter tout litige et respecter les devoirs du propriétaire, de quelle manière procéder ? Voici les principaux éléments de réflexion qui précéderont votre mise en location !

Continuez à lire …